Vous êtes orthophoniste ? Moi aussi… et depuis plus de trente ans, je « rééduque », essentiellement des patients adultes aphasiques, amnésiques, dégénératifs, Alzheimer, traumatisés crâniens…. Bref toutes ces pathologies neurologiques qui forment un des axes majeurs de notre profession. Et j’ai eu par ailleurs l’opportunité de formaliser quelques réflexions cliniques à travers des articles, des congrès et des formations.

Cela dit, une fois le point final de la rédaction de mon évaluation tapé, je me trouve confronté au même questionnement que vous. Par des épreuves « bien choisies » j’ai repéré les troubles de mon patient ainsi que les capacités restantes, j’ai fait connaissance d’une « personne », de son environnement, de ses connaissances, de ses intérêts et de ses désirs, j’ai mis un nom sur la pathologie et dressé des objectifs à court et long terme. 

Parfait…. Et je fais comment pour concrétiser? J’utilise du « matériel ». Pas des jeux pour nous occuper à minima, mais des outils qui correspondent à mes objectifs et qui puissent s’adapter à chaque cas, selon la pathologie, la sévérité des troubles, les intérêts de mon patient. Bref j’essaie de travailler le plus souvent possible sur mesure. Et je pioche dans le grand réservoir que je me suis constitué et que j’ai pensé maintenant utile de mettre à la disposition de toutes et de tous, peu à peu. 

Ce sont des outils ciblés autour d’une idée, avec des niveaux multiples de difficulté et des sujets multiples correspondant à la diversité de nos patients. Et vous saurez très bien trouver l’utilisation de chaque outil. 

Mais pour vous faire une meilleure idée, il vous suffit d’aller voir les premières parutions…..


PrestaShop